Les voitures sans chauffeur révolutionnent 2018

Si la plausible explosion des ventes de véhicules électriques apportera d’énormes changements sur la pollution et le marché de l’automobile, cela ne sera que le premier acte d’une révolution annoncée.

Il s’agit de la révolution des voitures autonomes qui, elle, aura à changer pratiquement tout le reste. En effet, nombreuses sont les options qui semblent désormais permises en se projetant au volant de la voiture du futur ; un bouleversement qui fera aussi bien de gagnants que de perdants.

2017-2018 : Importantes avancées pour l’intelligence artificielle

De 2017 à aujourd’hui, l’intelligence artificielle ou IA a connu d’importantes avancées en ce qui concerne l’indépendance dans l’apprentissage des connaissances notamment. Des accomplissements qui viennent confirmer que nous aurons, à coup sûr, à rouler bientôt dans des voitures entièrement autonomes.

D’ailleurs les principaux acteurs du secteur et les grands constructeurs automobiles promettent la mise en circulation de premiers modèles d’ici 2020. À cet effet, il faut souligner qu’en 2017 déjà, Google avait eu à lancer le premier service de taxis complètement autonomes, c’est-à-dire sans un chauffeur de sécurité derrière le volant.

La célèbre entreprise technologie américaine, Uber, compte également être de la partie. En effet, la société se prépare activement à l’échéance de 2020 puisqu’elle a eu à signer un partenariat avec le suédois Volvo. Et ceci dans l’objectif d’acquérir un certain nombre de SUV XC90 à conduite autonome.

Voitures autonomes : Pas que de bonnes nouvelles

D’après une étude américaine, de Intel et Strategy Analytics, réalisée en 2017, la normalisation des voitures autonomes sera à l’origine d’un nouveau modèle économique et de loisirs. Ainsi la finalité de toutes les avancées technologies dans ce domaine serait de mettre en place une continuité de la connexion de l’habitat jusqu’au lieu de travail.

Ceci dans l’objectif de rendre le trajet assez productif et utile. Et comme souligné en début d’article, c’est un bouleversement, un peu comme la révolution automobile du XXème siècle qui fera des gagnants, mais aussi un certain nombre de perdants. En parlant de perdant, les premiers concernés seront sans aucun doute :

  • les conducteurs professionnels
  • des structures spécialisées dans l'automobile comme Allodriver
  • les taxis
  • les chauffeurs livreurs
  • etc...

Ce qui est tout à fait normal, vu qu’à partir du moment où les voitures seront automatisées, plus besoin d’employer des chauffeurs. Mais ce n’est pas tout ! La grande majorité des services qui gravitent autour de l’automobile, comme l’assurance, feront également partie des victimes. En effet, si une voiture est en mesure de conduire seule et d’anticiper des obstacles, fini alors nombreux accidents routiers. Une bonne nouvelle pour nous tous, mais pas pour les assureurs.

Feuille de route

Afin d’être en phase avec cette révolution, le gouvernement a mis en place une feuille de route concernant la circulation des voitures autonomes sur les routes de l’état français à partir de 2020.

De nouvelles lois qui donnent, pour le moment, le droit aux véhicules autonomes des catégories 3 et 4 de rouler. En ce qui concerne ces dernières on y classe toutes les voitures concernées au niveau desquelles l’automobiliste a la possibilité de passer en conduite automatique, mais aussi de reprendre le contrôle à tout moment. Ajoutons pour finir que les autorités envisagent également dans cette même optique de revoir le Code de la route.